Piscine naturelle, écologique et biologique

Publié le 18 mars 2009 à 11:50

Classé dans : Ecologie

Guide pour comprendre, concevoir, construire et entretenir sa piscine naturelle, écologique et biologique.

Définition de la piscine naturelle.

Les piscines naturelles sont des bassins de baignade qui, contrairement aux piscines ordinaires, n’ont pas une eau stérile et stérilisante mais au contraire vivante et pleine de vie.

La qualité de l’eau est assurée par les micro organisme (bactéries, planctons, petits animaux) et par les plantes. Traditionnellement, le bassin de baignade est pourvu d’une lagune (un autre bassin moins profond) plantée de plantes épuratrices et d’une zone plus profonde pour les nénuphars et les plantes oxygénantes.

piscine-ecologique-naturelle

Prix d’une piscine naturelle.

On peut faire appel à un paysagiste ou à un pisciniste spécialisé pour construire et concevoir ce type de piscine dans ce cas, comme les surfaces sont plus importantes, le prix de la piscine sera sans doute plus élevé que celui d’une piscine ordinaire.

Par contre en autoconstruction, on peut construire sa piscine soi-même et la concevoir sans maçonnerie. Dans ce cas le prix peut-être relativement modeste (à partir de 2000 euros).

Entretien des piscines écologiques.

L’entretien des piscines naturelles et tout à fait différent de celui des piscines ordinaires. Il n’y a aucun produit à ajouter à l’eau et rien de particulier à surveiller.

Il faudra juste faire un peut de jardinage aquatique (supprimer les feuilles fanées…) et veiller à ce que les feuilles des arbres ne viennent pas enrichir excessivement l’eau en automne.

Intégration dans le jardin.

Ces piscines sont implantées en continuité du jardin. Ce sont en fait des « piscines jardin » ou des jardins aquatiques avec leurs plantes et leurs vie sauvage spécifiques.

La réglementation des piscines naturelles.

Comme les textes réglementaires (PLU, urbanisme, sécurité…) ne font jamais particulièrement mention des piscines naturelles, le doute existe sur ce sujet.

Néanmoins, toutes les réglementations qui s’appliquent aux piscines abiotiques s’appliquent aussi aux piscines naturelles.

Il n’y a pas besoin de permis de construire pour creuser sa piscine naturelle et il faudra se soumettre à la procédure de la déclaration préalable de travaux.

Attention, cette procédure a été mise à jour dernièrement et elle est plus contraignante qu’elle n’en a l’air.

D'autres sites traitant du même sujet :

Laissez un commentaire