Casque de moto : les différentes astuces pour bien le choisir

Publié le 12 novembre 2019

Classé dans : Auto moto

Si vous avez dans l’idée de passer au deux-roues, alors il faudra impérativement que vous prévoyiez un casque de moto. Non seulement parce que c’est une obligation légale, mais surtout parce que c’est ce qui garantira votre sécurité au quotidien. Alors pour bien le choisir, voici quelques petites astuces.

Speedway

Repérer les normes de sécurité

Pour bien choisir son casque, il est préférable de connaître les différentes normes de sécurité associées. Et pour vérifier, rien de plus simple, elles sont inscrites dans une étiquette au niveau de la jugulaire, à l’intérieur.

Tout d’abord, la norme ECE 22-04 P et ECE 22-05 P qui se repèrent sur un casque de moto intégral et qui attestent de la fiabilité de la mentonnière. Par ailleurs, la norme ECE 22-05 PJ pour les casques jet ou modulables attestent de la bonne fiabilité du modèle et surtout, de sa bonne résistance.

Détecter les qualités d’un casque efficace

Pour que votre casque de moto soit efficace, il faut qu’il soit conforme aux normes stipulées ci-dessus. Par ailleurs, il doit comporter quatre étiquettes rétro réfléchissantes devant, derrière et de chaque côté. De plus, il doit tomber juste au-dessus de vos sourcils.

Sachez également qu’une couleur vive sera plus facilement détectable dans la nuit qu’une couleur sombre. Évidemment, il doit être confortable tout en maintenant votre tête au niveau des tempes. D’ailleurs, sa fermeture devra être ajustée au niveau de votre menton pour éviter qu’il ne soit propulsé en cas de choc.

Enfin, il ne doit pas vous gêner au niveau de votre vision périphérique et dans le cas de port de lunettes.

Privilégier le neuf

Enfin, et même si un casque de moto d’occasion peut s’avérer être une belle affaire, il n’en reste pas moins que c’est toujours votre sécurité qui prime. Voilà pourquoi, il est impératif de s’orienter vers du neuf, quitte à dépenser un peu plus au niveau de votre budget.

Tout simplement parce que vous ignorez le nombre de chocs qu’il a déjà subis, mais également, son usure dans le temps. D’ailleurs, on estime que la durée de vie moyenne d’un casque équivaut à cinq ans.

Enfin, l’hygiène sera également à interroger car évidemment, et c’est surtout vrai pour un casque intégral, on a tendance à transpirer à l’intérieur ce qui entraîne automatiquement l’accumulation de bactéries.

D'autres sites traitant du même sujet :

Laissez un commentaire